Gérer ses absences et ses congés

Catégorie : , le 19/01/2011.

Dans votre vie de salarié, vous posiez vos congés. Après validation par votre manager, il vous suffisait de partir l’esprit léger. Cette fois-ci c’est vous votre propre patron. En tant qu’autoentrepreneur, vous pouvez vous octroyer autant de vacances que vous le souhaitez. Cependant, moins vous travaillez, et moins vous gagnerez d’argent.


Dans votre vie de salarié, vous posiez vos congés. Après validation par votre manager, il vous suffisait de partir l’esprit léger. Cette fois-ci c’est vous votre propre patron.  En tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez vous octroyer autant de vacances que vous le souhaitez. Cependant, moins vous travaillez, et moins vous gagnerez d’argent.

Travailler seul c’est s’astreindre – sans contrainte extérieure – à un calendrier.  Gérer ses absences et ses congés est indispensable pour pérenniser de façon efficace votre  relation avec vos clients.

Vous partez 3 semaines en été ? Prenez-vos dispositions et surtout informez-en vos clients bien en amont, cela évitera les cafouillages.  

Paramétrez un message d’absence de votre boîte-mail : dans un message court et clair, expliquez le motif de votre absence, indiquez clairement la date de votre départ et surtout de votre retour.

Enregistrez une annonce d’absence sur votre ligne professionnelle, écoutez régulièrement votre répondeur afin d’éviter l’engorgement. Si votre client tombe sur une boîte vocale pleine sans pouvoir vous laisser de message, cela peut l’effrayer.

Dans les deux cas, misez sur la sobriété.

Si vous ne partez pas, mettez à profit cette période. Dans les PME, les congés peuvent être l’occasion de parler directement avec le propriétaire ou le Directeur Général resté au bureau. Les périodes de vacances sont pour ceux qui restent des moments plus détendus, des phases de réflexion, des opportunités de changement. Le rythme est différent de celui du reste de l’année, il est donc possible que votre interlocuteur vous écoute avec plus d’intérêt, et prenne des décisions qu’il aurait hésité à engager durant une période plus chargée.

Vous êtes souffrant ? Comme tout professionnel qui s’acquitte des cotisations sociales, l’auto-entrepreneur a une couverture sociale. Ce forfait comprend : l’assurance-maternité, l’assurance indemnités généralisée, la contribution au remboursement de la dette sociale, mais aussi les allocations familiales, la retraire de base et complémentaire et l’assurance invalidité et décès. Mais attention, seuls les auto-entrepreneurs commerçants et artisans ont droit à des indemnités journalières en cas de la maladie. En effet, ils cotisent 21,3% contre 18,3% pour les professions libérales. Comprises entre 19,06 euros et 47,65 euros, elles sont versées à partir du 4e jour d’hospitalisation et du 8e jour d’arrêt de travail.

1 commentaire

Philippe CITTI, le 14/12/2011 à 0h35 :

Avertir ses clients ou mettre un message d'absence, c'est ce que fait un cadre salarié... Préparer ses vacances lorsque l'on est un indépendant c'est bien autre chose. La messagerie téléphonique pleine, c'est d'un autre temps : avec Internet on a partout ses e-mails, avec son mobile ses messages...

Les vacances c'est d'abord une perte d'argent qu'il faut pouvoir se permettre ou bien éviter en s'y prenant à l'avance. Donc il faut optimiser, profiter d'un temps mort dans son activité, en profiter pour faire des travaux d'amélioration si c'est pertinent. Il faut pouvoir compter sur quelqu'un qui puisse répondre aux urgences si on quitte son lieu d'activité alors que des choses qui ne nécessitent pas formellement votre présence restent sous votre responsabilité.
Bref, c'est un casse-tête car il est très difficile de se déconnecter (et donc de profiter de ses vacances pour faire le vide), parce qu'il faut quand même avoir une personne de confiance capable d'intervenir en cas d'urgence et parce que ça coûte très cher.... De toutes façons toutes choses qui ne concernent pas un indépendant avant 3 ou 4 ans d'activité !