Auto-entrepreneur et entreprise main dans la main

Catégorie : , le 01/06/2011.
Auto-entrepreneur et entreprise main dans la main

Sommes-nous condamnés nous, les auto-entrepreneurs à regarder en chiens de faïence les entreprises, grosses boîtes concurrentes de notre secteur ? La réponse est non.

Oui, je sais ce que vous allez dire. Les grosses boîtes ont tout : des effectifs, des locaux, des moyens, de la trésorerie, un réseau. Que pouvons-nous faire, nous, petits auto-entrepreneurs qui avons eu le culot de les défier sur leur pré-carré ? A ceux qui pensent, « pas grand-chose », je conseille de lire un article paru il y a quelques semaines dans « La voix du Nord ». La journaliste y dresse le portrait de Joseph Papa. A 53 ans, Joseph a longtemps eu la bougeotte. Après avoir commencé à travailler à l’âge de 18 ans, le maçon, originaire de la région parisienne s’installe à Marseille puis Dunkerque.

Des travaux de rénovation, d'aménagement, d'isolation, de réparation, chez les particuliers

Celui qui travaille pour différents patrons est aujourd’hui à la tête de « La petite entreprise », inscrit depuis le 4 avril au statut d’AE. « A mon âge, pas facile de trouver une place » reconnaît-il aujourd’hui, « alors je me suis lancé ». Au programme : des travaux de rénovation, d'aménagement, d'isolation, de réparation, chez les particuliers, dans un rayon de 40 km autour de Dunkerque. Et ca marche. En quelques semaines, Joseph réussit à dégager un petit salaire. Si le démarrage est bon c’est que Joseph Papa n’est pas tout seul. En effet, comme on peut le lire à la fin de l’article, « la petite entreprise » bénéficie du soutien de deux entreprises de travaux : Opale Toiture et DT Signs. Le gérant d’Opale Toiture nous explique le dispositif, « Pour les petits chantiers que je ne peux pas faire, je lui envoie ». de son côté, Joseph Papa aiguille les clients potentiels qu’il ne peut honorer vers Opale Toiture. « Pour des raisons évidentes de main d’œuvre et de matériel, je ne peux pas me lancer dans de grands opérations » explique-t-il. Conclusion tous deux sont satisfait de cet échange de bons procédés. Comment Joseph Papa, envisage-t-il l’avenir ? Compte-t-il passer en  SARL ? « On verra, répond-il, dans la vie il faut prendre les choses comme elles viennent ».

2 commentaires

Herve KABLA, le 01/06/2011 à 22h21 :

C'est même à mon avis l'utilité principale de ce statut: permettre à tout un chacun de travailler avec des entreprises sans passer par des formalités souvent complexes.

Mickaël B, le 06/07/2011 à 16h29 :

comme vous l'avez dit Joseph Papa n'est pas tous seul. que peut-on faire quand nous sommes les concurrents direct et je parle en terme de prix de tous les agents immobiliers Parisiens ainsi que les développeurs d'enseignes. a ce jour, aucun professionnel n'a eu d'intérêt pour mon activité, la raison en est, que grâce à certain clients, l'ego des agents immo s'est développé à un tel point qu'il ne trouve pas concevable la possibilité de ne pas DÉTROUSSER leurs clients.